La mobilité en partage en bocage

Depuis 2017, les Ateliers du Bocage sont moteurs d’un projet d’innovation sociale centré sur la mobilité, avec la Fondation PSA et Emmaüs France. Ce projet recherche de nouvelles solutions de mobilité pour les personnes vulnérables en zone rurale ou péri-urbaine.

Emmaüs France a choisi une de ses structures dans les Deux-Sèvres, aux Ateliers du Bocage et Chantiers Peupins, pour lancer ce projet. Sur ce territoire, 95 bénéficiaires, en situation précaire et sans solution de mobilité, ont été identifiées.

Trois offres sont développées, au plus près des besoins des usagers.

L’autopartage : une voiture, plusieurs usages

L’autopartage, ce sont 5 véhicules financées par la Fondation PSA et partagées entre
différents usages :

  • L’usage domicile-travail à dimension sociale : les voitures sont utilisées par des salarié.e.s en situation précaire pour rentrer chez eux en covoiturant. Ce service est facturé à la journée. Nous avions expérimenté le covoiturage solidaire; l’autopartage en est l’évolution: elle intègre le covoiturage sur l’usage domicile-travail.
  • L’usage professionnel. Les Ateliers du Bocage utilisent les véhicules pour ses besoins, et payent au km.

Ces 3 derniers mois, une trentaine de salarié.e.s ont bénéficié de l’autopartage ; soit environ 20%
de l’effectif des Ateliers du Bocage.

L’apprentissage de la conduite

Depuis le mois de juin, une formation est expérimentée pour faciliter l’accès au permis de conduire. 8 personnes suivent une formation intensive de code et de conduite.

On retrouve ici un troisième usage des véhicules : ils sont utilisés pour s’entraîner et pratiquer la conduite supervisée.

L’apprentissage est ainsi adapté au rythme des personnes, qui sont accompagnées, et le prix est accessible.

Formations à la mobilité

D’autres solutions sont à l’étude. Nous allons expérimenter un prêt de vélos électriques, ainsi qu’une vélo-école pour apprendre à faire du vélo, et des formations au numérique pour mieux s’orienter dans les transports.

Nos résultats

  • 30 personnes ont vu leurs déplacements facilités grâce à l’autopartage en 2 mois.
  • 8 personnes ont participé à des formations liées au code de la route et à la conduite.
  • 53 personnes en recherche d’une aide financière pour se mouvoir : financement du permis, achat de véhicule…
  • 1 personne sur 4 n’a pas le permis (soit 65 personnes en situation de précarité liée à la mobilité).
  • Les personnes sans véhicule ont jusqu’à 2h de trajet domicile-travail
  • Formation mobilité : 50 % de réussite au code de la route en deux mois.

Le soutien financier de la Fondation PSA a été une clé de réussite du lancement de ce projet. Ce partenariat a permis de mettre au point et de financer des solutions de mobilité pour des personnes qui sont non seulement précaires mais qui subissent aussi des contraintes fortes pour se déplacer.

Téléchargez le dossier de presse « La mobilité en partage ».